Profil

Ma photo
Québec, QC, Canada
Personnal Best (PB's) ; 5000m--14:57--Boston (2011) ; 5k--15:01--Québec (2013) ; 10k--30:41--Vancouver (2013) ; 15k--47:56--Chicoutimi (2013) ; Demi--68:33--Montréal (2010) ; Marathon--2:23:21--Philadelphia (2012)

mercredi 19 octobre 2011

Il faut simplement analyser, apprendre, s'entraîner plus fort et recommencer

OK c'est le temps de blogger et de revenir sur le STWM. Vous allez me demander si je suis déçu du résultat, certainement. Si je suis surpris par celui-ci, moyennement. Ou si je suis abattu par lui, vraiment pas!

Le matin de la course, je me sentais vraiment bien pendant le réchauffement et j'ai tout suite anticipé une bonne journée. Le plan était de passer le demi en 72mins, assez conservateur étant donnée les forts vents en cette journée. Une fois la course lancée, les bonnes sensations d'avant-course se sont confirmées et j'étais très à l'aise à une cadence de 3:20/k. Je me suis installé dans un groupe d'environ 10 coureurs (certains prenaient part au demi) et nous avons franchi les 10km en 33:32. Nous étions confrontés à un vent de face pendant les premiers 13km et j'étais la plupart du temps derrière un "pacer" d'une des meneuses chez les femmes qui faisait partie du groupe. Plusieurs coureurs se sont graduellement détachés du peloton et après la séparation de la route pour les coureurs du marathon et du demi à environ 19km, il restait moi, le pacer et la dame. Cette dernière a commencé à ralentir peu de temps après et j'ai décidé de me lancer seul (je vais courir seul le reste de la course) et de continuer à être agressif en maintenant une cadence d'environ 3:20/k. Je suis passé le demi en 70:34 (comparativement à 71:20 à Ottawa et 71:10 à Berlin), plus rapide que prévu, mais toujours très confortable et en contrôle. À ce point, j'ai même songé que je pourrais passer sous les 2h20, si tout continuait à se dérouler aussi bien (toutefois, je ne pensais pas au vent de face que j'allais devoir affronter plus tard dans la course). Malgré le fait que j'ai perdu du temps dans les rues aller-retour entre les 25km et 30km (Cherri et Leslie), je bougeais encore assez bien. En passant le 30km en 1:41:07, j'ai pensé qu'un PB était toujours possible  Les montées/descentes sur la rue Queen m'ont vraiment surpris et j'ai définitivement du travailler fort avant de tourner au bout de cette section au 34km. Le retour contre le vent dans cette section un peu côteuse m'a frappé. Mes jambes ont commencé à se crisper sérieusement. J'essayais de m'accrocher, mais je n'avançais tout simplement plus. Au 35km, j'ai réalisé qu'un le PB était maintenant hors de portée. Tout seul, contre le vent, avec une foulée maintenant lourde et pénible, vous savez, vous arrêter de compétitionner et vous perdez de cette motivation qui est là quand quelque chose est en jeu. Quand je suis arrivé au 40km, mon dernier 5km a été parcouru en 20:20, ouch! Je n'étais pas capable de faire mieux par la suite et j'ai terminé la course en 2:28:32. C'était probablement une des fins de marathon les plus pénibles, mais je suis content et fier d'avoir pris certains risques dans cette course. J'en retire malgré tout plusieurs éléments positifs. Ça peut paraître étrange ou utopique, mais je sens que je suis à quelques détails près de pouvoir maintenir la cadence de la première moitié jusqu'à la fin du marathon. Des félicitations particulières à Alan et son équipe qui savent organiser un événement et bien s'occuper de la visite.
L'effort était difficile à ce stade aux environs du 39k
Dans un autre registre, vous avez peut-être remarqué que j'ai ajouté le logo d'un commanditaire à gauche du blog. Un merci particulier à Arnold de Mizuno Canada que j'ai rencontré au cours de la fin de semaine et qui m'a gracieusement fourni des vêtements techniques que j'ai pu porter pendant/après la course. Je crois que cette rencontre fort agréable marquera le début d'une association avec la compagnie dont leurs excellents produits commencent à se faire remarquer dans le domaine de la course. En tout cas, mon garde-robe peut témoigner que je suis convaincu de leur efficacité puisqu'il contient des paires et des paires de soulier Mizuno Precision et Ronin accumulées au fil des 5 dernières années!!

C'est tout pour aujourd'hui. Je vais maintenant me reposer et engraisser!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire